La Technologie

Qu'est-ce que la lumière pulsée intense ?

La lumière pulsée est une onde électromagnétique constituée de grains d’énergie appelés « photons » qui vont se transformer en chaleur au contact de certains « chromophores » comme la mélanine contenue dans le poil permettant ainsi l’élimination de son bulbe.
Ce phénomène est appelé la photo-thermolyse sélective.

Les appareils distribués sous le nom d'IPL, appareil à lumière pulsée ou encore lampe flash à impulsion distribuent cette lumière par impulsion calibrée de très courte durée pour cibler précisément les chromophores sans endommager les tissus voisins.

Utilisée principalement en dépilation, la lumière pulsée exerce également une action de rajeunissement de la peau en stimulant les fibroblastes responsables de la production de collagène, d'acide hyaluronique et d'élastine, connue sous le terme de photo-réjuvénation.

Comprise entre 400 et 600 nm, la lumière pulsée est une onde lumineuse correspondant à la partie visible du spectre électromagnétique. Elle est donc dépourvue de rayons UV.
rajeunissement lumière pulsée Stella
Pénétration du rayonnement optique par la peau
Source : Rapport ANSES, "l’évaluation des risques sanitaires liés à l’utilisation des appareils mettant en oeuvre des agents physiques destinés à la pratique des actes à visée esthétique", décembre 2016, p.134.
comparaison ipl traditionnel et technologie shr

L'innovation SHR®

Avec des flashs plus doux, plus agréables et plus réguliers, les IPL à technologie SHR marquent un tournant radical en ce qui concerne le confort du client, la rapidité du traitement et la qualité des résultats obtenus.

Au lieu de délivrer un seul tir avec toute la puissance du système, la technologie SHR on Move, grâce à une fluence plus faible, multiplie le nombre de tirs jusqu’à 10 flashs par seconde. La lumière pulsée est distribuée graduellement, jusqu’à la dégradation totale des éléments ciblés.

Ce procédé permet une couverture plus régulière des zones à traiter pour un résultat optimal et des soins par lumière pulsée sans risques et sans douleur.

Les applications

Dans le domaine de l'esthétique, la technologie de lumière pulsée permet de répondre efficacement à des demandes de soin fréquentes comme l'élimination des poils mais aussi le rajeunissement de la peau.
Les soins par lumière pulsée en institut de beauté se pratiquent à l'aide d'appareils performants et sécurisés dont la manipulation est strictement réservée aux professionnelles et professionnels titulaires d'un diplôme d'esthétique et ayant suivi une formation lumière pulsée.

Photo-dépilation

La dépilation vise l'élimination durable des poils contrairement à l'épilation dont les effets sont provisoires. La photo-dépilation désigne l'épilation définitive ou dépilation réalisée à l'aide du processus de photo-thermolyse sélective de la lumière pulsée.
La lumière pulsée SHR On Move offre aux professionnels de l'esthétique une solution de dépilation durable efficace et indolore pour une destruction complète des poils.Ce procédé de dépilation permet également le traitement des poils incarnés et/ou poils sous peau et garantit une amélioration de la qualité et de la texture de peau.

  • Vérifier l’éligibilité du client (voir les contres indications)
  • Installer la cliente
  • Cacher à l’aide d’un crayon blanc toutes les hyperpigmentations présentes sur la zone à traiter (tatouage, grain de beauté, tâche…)
  • Appliquer du gel de transmission en couche semi-épaisse sur la zone
  • Paramétrer l’équipement (phototype, puissance, temps de travail)
  • Protéger les yeux du client et de la praticienne
  • Flasher l’ensemble de la zone
  • Retirer le gel à l’aide d’une spatule
  • Rincer la zone
  • Appliquer un gel ou une crème apaisante

Photo-rajeunissement

La technologie IPL trouve une application supplémentaire dans le rajeunissement par lumière pulsée de la peau, également appelé photo-réjuvénation.

Les appareils IPL professionnels utilisés en institut disposent de pièces à main spécifiques aux soins de rajeunissement et permettent de traiter différentes zones : visage, cou, décolleté, dos, mains.

L'action thermique de la lumière pulsée intense stimule les fibres de collagène et d’élastine. Les effets d'un soin de réjuvénation par lumière pulsée sont visibles sur l'uniformisation du teint, l'amélioration de la texture de peau et son raffermissement.

  • Vérifier l’éligibilité du client (voir les contres indications)
  • Installer la cliente et protéger ses cheveux à l’aide d’un bandeau ou d’une charlotte
  • Cacher à l’aide d’un crayon blanc toutes les hyperpigmentations présentes sur la zone à traiter (tatouage, grain de beauté, tâche…)
  • Démaquiller, nettoyer, rincer et sécher la zone
  • Appliquer du gel de transmission en couche semi-épaisse sur la zone
  • Paramétrer l’équipement (phototype, puissance, temps de travail)
  • Protéger les yeux de la cliente avec des disques de cotons et des lunettes coques
  • Flasher l’ensemble de la zone
  • Retirer le gel à l’aide d’une spatule
  • Rincer la zone
  • Appliquer un masque apaisant
  • Réaliser un modelage de fin de soin avec une crème adaptée

La lumière pulsée et la loi

Depuis son apparition en France au début des années 2000, la lumière pulsée fait polémique en raison de son application en dépilation.

Au coeur du débat, un arrêté de 1962 qui décide que « tout mode d'épilation est un acte médical, sauf l'épilation à la pince ou à la cire » et qui autorise des plaintes pour pratique illégale de la médecine... quand la lumière pulsée est utilisée pour la photodépilation !

Les professionnels du secteur de la beauté s'organisent et soumettent en 2008, une proposition de loi pour adapter le texte à la modernisation du métier d'esthéticienne : « l’arrêté de 1962 a fait son temps, et seul le législateur peut réfléchir à une réglementation sur tous les appareils à rayonnements optiques, présents et à venir ».

En 2012, l'ANSES se voit confier la réalisation d'une expertise portant plus largement sur « l’évaluation des risques sanitaires liés à l’utilisation des appareils mettant en oeuvre des agents physiques destinés à la pratique des actes à visée esthétique ». Ce rapport souligne l'incohérence des dispositions légales actuelles et préconise « une modification de la définition des dispositifs médicaux ».

L'arrêt du 21 juin 2019 de la Cour d'Appel de Limoges déclare l'interdiction faîte aux esthéticiennes de pratiquer l'épilation par lumière pulsée illicite car "contraire au principe de proportionnalité" . Un arrêt définitif qui permet à l’UPB d'inviter les pouvoirs publics à réformer l'arrêté de 1962 et mettre en place un cadre réglementaire. Lire le communiqué de presse publié par l’UPB le 10 juillet 2019 : L’interdiction de l’épilation à la lumière pulsée déclarée illicite par la Cour d’Appel de Limoges.

Les recommandations de l'ANSES pour la mise en place d'un cadre réglementaire s'accordent aux mesures déjà mises en oeuvre par la plupart des distributeurs d'équipement de lumière pulsée comme Corpoderm, avec notamment une formation lumière pulsée obligatoire lors de l'acquisition d'un nouveau dispositif et une information claire et systématique des clients sur les effets indésirables potentiels.

Les risques

Le risque principal lié à l’utilisation d’un appareil de lumière pulsée est la brûlure. Les rares cas à déplorer font état d'un défaut de formation des praticiens pour la manipulation de l'IPL ou du non respect des contre indications.

Les contre indications

  • Grossesse
  • Antécédents de photosensibilisation
  • Maladies : épilepsie, diabète, thromboses veineuses, maladies cardiaques, maladies infectieuses, cancer de moins de 2 ans
  • Prise de médicament : aspirine, antioxydants, antibiotiques... et tout traitement photosensibilisant
  • Prise d’hormones prévue dans les 3 mois qui suivent le traitement
  • Mauvaise cicatrisation
  • Fièvre
  • Peau bronzée
  • Lésions cutanées, plaies…
  • Refus du client de suivre les recommandations post-traitement (éviter les expositions au soleil etc.)

 

Découvrez l'équipement de Lumière Pulsée Stella®

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement et la mesure d'audience